Lundi 26 Novembre 2012


Parfois on fait d'autres choses, on rencontre d'autres gens, on dit "oui" quand d'habitude on disait "non", et on se retrouve à dormir habillé en pleine journée, à oublier qu'on voulait dessiner chaque jour que Dieu fait, et on est bien.
Puis on se retrouve tout seul devant son bureau, et on se dit qu'il est temps de s'y remettre, mais on ne sait plus trop par quoi commencer.
Et parfois, en plus de ça, le vendeur de la papeterie nous a vendu un pot d'encre sépia qui n'est pas du tout sépia. 




Mais alors pas du tout.

2 commentaires :

pippo a dit…

faut que tu racontes ces histoires aux spectateurs

frappe le type de l'encre

Guillaume Hanna a dit…

Je ne sais pas encore si je dois le frapper ou le bénir.